Poêle à Crêpe Grand Diamètre, Travaux Effectués Par Le Locataire Indemnisation, Homme Toutes Mains Réglementation, Le Jeu Lumni Replay, Maillot Lakers Adidas, Musée Dinosaure Lyon, Nîmes - Marseille Ligue 1, Tiny Dancer Film, As Formation Oberkampf, Marseille Nîmes Foot Pronostic, " /> Poêle à Crêpe Grand Diamètre, Travaux Effectués Par Le Locataire Indemnisation, Homme Toutes Mains Réglementation, Le Jeu Lumni Replay, Maillot Lakers Adidas, Musée Dinosaure Lyon, Nîmes - Marseille Ligue 1, Tiny Dancer Film, As Formation Oberkampf, Marseille Nîmes Foot Pronostic, " />

les frontières de la firme management

les frontières de la firme management

by décembre 25, 2020

Ce comportement loyal est en définitive garantit par l’observation scrupuleuse des principes, modes opératoires et procédures qui sont formalisés dans le manuel qualité. En effet, alors que dans l’ouvrage de 1975, la hiérarchie se distingue nettement du marché, notamment par l’opposition entre la relation d’emploi et une relation commerciale, l’introduction de la forme hybride fait basculer en partie la problématique dans une logique contractuelle, les frontières de la firme se brouillant au profit d’un continuum marché-hiérarchie (cf. Reprenant la problématique soulevée par Coase dans son article de 1937, nous nous interrogeons dans ce texte sur la question des frontières de la firme, en analysant une forme organisationnelle spécifique, la firme-réseau. Le management traverse aussi des découpages disciplinaires multiples qu'il doit relier : il est frontière. (ESCP Europe 2010) Les frontières de la firme. En ce sens, pour Rajan et Zingales, la firme-réseau, qui relie des entreprises juridiquement indépendantes, est une organisation économique, puisqu’une firme qui possède une ressource critique dispose d’un pouvoir sur ses fournisseurs, fournisseurs qui ont une production dédiée à cette firme [44]. Coût de transaction > Cas, Études de. Centre Walras, Université Lumière Lyon 2, Faculté de sciences économiques et de gestion, 16 quai Claude-Bernard 69007 Lyon. Donnez votre avis ! 79 Champ de saisie de la recherche : saisissez les premières lettres de votre recherche et parcourez les propositions avec les flèches de direction 50 Toujours sur le thème des frontières de la firme, l’étude de la firme-réseau interpelle le chercheur sur une deuxième question : comment, à partir de la dichotomie coasienne marché-hiérarchie, appréhender la firme-réseau ? Cette organisation pyramidale s’accompagne d’une délégation de responsabilités. Depuis l’article fondateur de Coase de 1937 sur « La nature de la firme », le débat marché/hiérarchie a connu des développements spectaculaires et la littérature économique sur ce thème est devenue extrêmement abondante. En effet, les pièces et les fonctions livrées à la firme-pivot ont un domaine de validité marchande extrêmement réduit puisqu’elle sont dédiées à un seul producteur, la firme-pivot, qui en a l’exclusivité. D’une part, il « organise » la concurrence entre les firmes membres du panel et, d’autre part, si sur ce marché les performances d’une firme sont jugées insuffisantes par la firme-pivot, elle sera éjectée du marché de sélection, et ce même si les actifs spécifiques sont importants. La tci intègre ainsi dans un même modèle les coûts et les bénéfices de l’intégration verticale, le passage du marché à la firme modifiant le système d’incitations. Elle permet aussi de répartir les risques entre zones géographiques et de trouver des relais de croissance dans les pays émergents, comme les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine). Et la démonstration de Williamson sur l’efficacité de la mise en place d’un marché interne du travail pour surmonter ces difficultés transactionnelles n’est pas totalement convaincante, dans la mesure où les coûts d’agence du travail ne sont pas vraiment étudiés. À l’évidence, les firmes recourent à des arrangements contractuels hors hiérarchie, et ce, malgré la présence d’actifs spécifiques importants. Exemple des firmes de la distribution comme Auchan, Ikea qui, grâce aux codes-barres et aux saisies informatisées, maîtrisent leurs approvisionnements. Les frontières de la firme By Pierre Garrouste Topics: [SHS.ECO] Humanities and Social Sciences/Economies and finances Dans la deuxième partie, nous montrons que le fonctionnement de la firme-réseau remet en cause certains enseignements de la théorie des coûts de transaction et de la théorie des contrats incomplets quant à l’impact de la propriété sur les incitations à l’investissement. Les contrats – incomplets – ne pouvant, par définition, spécifier toutes les utilisations d’un actif donné en fonction de tous les états du monde, il importe de savoir qui dispose du droit de décider de l’usage de cet actif dans les cas où le contrat ne donne pas d’instruction précise. Si la standardisation unifie les procédures des transactions répétitives entre les membres du réseau, la normalisation, quant à elle, facilite à la fois l’exercice de l’échange – grâce à une synchronisation des flux – et l’activité de stockage puisque ces mêmes membres disposent d’un langage commun aux différents systèmes d’exploitation. Tout risque de comportement opportuniste post-contractuel de la part du fournisseur est dès lors supprimé et, au sein de la firme, l’employeur est à même de mobiliser l’autorité vis-à-vis des employés, l’autorité constituant a priori un dispositif de coordination central de la tct Notons par ailleurs que, contrairement au marché de sélection, ce marché fonctionne selon un cycle beaucoup plus court. 23 4 70 Nous voulons par là souligner le fait que, dans ce type de relation, seul le produit livré à la clientèle finale par la firme-pivot est un produit collectif et qui donc, substantiellement, est une marchandise relevant de la sphère de l’échange proprement dite [48]. Par exemple, dans l’industrie automobile, les fournisseurs de premier niveau ont réussi progressivement à contrebalancer le pouvoir des constructeurs, en obtenant notamment des garanties contractuelles en échange des transferts de responsabilité (Reinaud [1999]). Dans son article de 2001, Morin propose ainsi toute une série de mesures éventuellement applicables aux relations inter-firmes du type « firme-réseau ». Les frontières de la firme : de la firme intégrée à la « firme-réseau » », Bernard Baudry éd., Économie de la firme. 68 19 57 En effet, une des règles de fonctionnement de ce marché est sa flexibilité, le fournisseur acceptant ex ante les règles fixées par la firme-pivot, condition du maintien sur le marché de sélection. Pour ces deux auteurs, des ressources dites critiques sont des ressources qui procurent à leurs possesseurs du pouvoir, et ce, indépendamment de la propriété des actifs, notamment des actifs physiques, compte tenu de la place qu’elles occupent dans une activité économique donnée, et il s’agit par exemple d’une stratégie, d’une idée, d’un savoir-faire. 3) La recherche de l'efficacité conduit les organisation publiques à segmenter de . Les contraintes imposées par l’environnement : - l’environnement commercial : Pour Peter Druker, cet environnement a nécessairement un impact sur les finalités de l’entreprise. Nous présentons, tout d’abord, les ... Journal of Management Studies (2010)4, les traitent souvent conjointement. Cet ouvrage situe la question des frontières de la firme par rapport aux théories économiques classiques et hétérodoxes. Comment également mesurer des investissements qui, par définition, sont supposés non contractualisables par la théorie ? L'obtention du « Prix Nobel d'économie » par Olivier Williamson, en 2009 pour son analyse sur les frontières de la firme en termes de gouvernance en est d'ailleurs une consécration. De nombreux exemples et cas concrets sont développés. Ce point de vue est, à de nombreux égards, très proche de celui développé, dans des travaux récents, par deux économistes américains, Rajan et Zingales [2001a et 2001b], pour qui le concept de « ressources critiques » est central. Par ailleurs, retenant une problématique d’organisation de la production, nous pensons que contrairement à ce que soutiennent les deux thèses que nous qualifions du « continuum » et de la « hiérarchie étendue », la firme-réseau doit être considérée comme une forme d’organisation spécifique, donc différente du marché et de la firme. Lorsqu’une entreprise dispose d’un système d’assurance qualité, elle peut ensuite demander la certification de ce système, procédure qui atteste la conformité du système d’assurance-qualité d’une entreprise à la norme iso 9001 : 2000, qui remplace les trois modèles normalisés de la série des normes 9000. En effet, comme le note Williamson, les données pour tester les prédictions de la tci sont « très limitées et inaccessibles » ([2000], p. 605). D’autre part, le coût de l’intégration est que les incitations de la firme acquise à réaliser des investissements relationnels spécifiques diminuent puisque, étant donné la réduction de ses droits résiduels de contrôle, elle reçoit une fraction plus faible du surplus ex post créé par ses propres investissements. 85 Dans les années 90, l’étude de la chaîne de valeur de grandes entreprises a montré d’importantes pertes de richesse en raison : D’une entreprise perception floue par le client de l’entreprise. 97 En vue d’appréhender et de déterminer les frontières de la firme. Intéressant, parce qu'il signale ce phénomène que plusieurs croyaient relevait du passé. L’iso 9001 spécifie les exigences génériques des systèmes de management à mettre en œuvre dans la firme. Ce raisonnement suppose bien évidemment que les gains potentiels issus de la procédure de certification (répétition de l’échange avec les acheteurs) soient supérieurs à son coût, coût lié, d’une part, au niveau des équipements de l’entreprise en et, d’autre part, aux investissements qui sont nécessaires pour conserver la certification en, etc. Néanmoins, pour que ces deux marchés remplissent leurs fonctions, inciter les firmes à investir dans des actifs spécifiques et éviter les comportements opportunistes, trois conditions sont nécessaires. 60 Les frontières de la firme : Collection: Gestion : Editeur: Economica : Présentation: Broché : Date de parution: 11/09/2002 : ISBN: 2717844929 : Dimensions: 24.0x15.5x1.2 : Poids du livre: 280.0 : Nombre de pages: 138 : Avis client : Les frontières de la firme Haut de page Ce produit n'est toujours pas évalué. C’est notamment le cas dans les industries automobile et aéronautique : la durée du contrat est fixée pour permettre au fournisseur d’amortir l’ensemble des coûts liés strictement à la fabrication d’un modèle. (Stinchcombe [1985]). 92 Whinston indique également que pour procéder à une « expérimentation naturelle » de la tci ([2001], p. 187), il faudrait être en mesure d’identifier les revenus marginaux des investissements en fonction des différentes configurations de la structure de la propriété. [1997]). L’edi consiste dans la mise en place d’un langage unidimensionnel qui relie des systèmes d’information de plusieurs organisations ayant des bases de données complètement distinctes. Un héritage qui dépasse les frontières du hockey. Dès lors, soit le produit existe sous forme de « plan » conçu par la firme-pivot, et le fournisseur se chargera de la fabrication, soit il n’existe que sous forme de « besoin » exprimé par le client et c’est en commun que le client et le fournisseur effectueront la conception, le fournisseur se chargeant ensuite de la fabrication. Les co-contractants choisissent leur niveau d’effort d’une façon non coopérative en première période : chaque agent investit plus ou moins selon les risques de hold-up qu’il anticipe de subir. les transferts de responsabilités directes (resserrement des frontières de la firme) et le développement de responsabilités indirectes (organisations réticulaires). 58 Compte tenu du fait que ce fonctionnement aboutit à la constitution de nombreux actifs spécifiques, nous verrons que la question de l’incitation et de la coordination inter-firmes est essentielle, sa résolution donnant lieu à des arrangements contractuels complexes et subtils, arrangements qui de surcroît conditionnent l’efficacité de cette forme organisationnelle. Notamment, il est clair que le contrôle, inhérent à la relation d’autorité intra-firme d’un point de vue juridique, ne peut pas s’exercer de la même manière au sein de la firme et entre les firmes, et ce même si dans le contrat explicite inter-firmes il existe des clauses de contrôle. Nous avons nous-mêmes indiqué, à plusieurs reprises, des éléments de pouvoir de la firme-pivot. Dans ces conditions, l’introduction de la forme hybride, entre le marché et la hiérarchie, ne modifie pas le raisonnement général en termes de hold-up : seule la propriété des actifs – via l’intégration verticale – est à même de résoudre les situations de lock-in. L’obligation de se dévouer à la … Fréry cite ainsi trois modes d’intégration, non exclusifs l’un de l’autre (ibid., p. 40) : l’intégration culturelle, qui consiste à recourir à des partenaires solidaires qui entretiennent des relations non exclusivement économiques avec la firme-pivot [41] ; l’intégration médiatique, qui consiste, pour la firme-pivot, à créer et à promouvoir une image de marque reconnue [42] ; enfin, l’intégration logistique, qui consiste à mettre en place une infrastructure technologique qui permet à la firme-pivot de contrôler à distance le comportement des firmes membres du réseau [43]. Par ailleurs, le marché d’allocation offre également à la firme-pivot la possibilité d’organiser et de régler le rapport de force économique à l’intérieur du réseau. Pour autant, il importe de noter que ces problèmes d’implémentation et d’enforcéabilité sont différents dans les deux théories : alors que la tct met principalement l’accent sur les problèmes d’adaptation ex post du contrat (compte tenu du niveau de spécificité des actifs engagés et de l’incertitude entourant la transaction), la tci concentre les difficultés contractuelles sur les distorsions d’investissements ex ante (impossibilité de vérifier ex post le niveau des investissements réalisés). | Cette intégration logistique débouche même, pour certains auteurs, sur de véritables « hiérarchies électroniques » (Malone et al. 84 Nous souhaitons tout d’abord montrer que l’étude du fonctionnement de cette forme organisationnelle particulière permet de relativiser les points de vue de la tct et de la tci en ce qui concerne le rôle de la propriété sur les incitations à l’investissement. La tci montre ainsi formellement comment la structure de la propriété des actifs affecte l’efficience économique. Fréry cite les exemples de Benetton et Virgin, firmes dans lesquelles les postes clés sont occupés par des amis et des parents du fondateur. 1 En ce qui concerne le premier point, les frontières de la firme reposent pour cet auteur sur l’opposition entre une relation commerciale – entre un vendeur et un acheteur –, gouvernée par le système des prix, et une relation d’emploi – entre un employeur et un employé –, gouvernée par l’autorité [1]. Dans une première partie, nous étudions le fonctionnement de la firme-réseau, et notamment les dispositifs d’incitation et de coordination qu’elle renferme. Notamment la capacité à proposer un produit différencié par rapport au concurrent, à innover, à maintenir un niveau de qualité. L’efficacité de cette forme organisationnelle résulte ainsi de la capacité de l’acteur coordinateur – la firme-pivot – à mettre en place des dispositifs d’incitation et de coordination qui doivent optimiser l’ensemble du réseau dont il a la responsabilité économique. Ensuite, la protection des actifs spécifiques est essentielle. : Depuis une trentaine d'années, avec l'émergence de nouvelles théories, les économistes ont (re)découvert que la firme constitue, à côté du marché, l'organisation centrale de l'activité économique. Les frontières de la firme. Compte tenu de l’accent mis sur le rôle de la propriété des actifs, cette théorie est également dénommée « nouvelle théorie des droits de propriété », en référence à l’« ancienne » théorie des années 1960, représentée notamment par Alchian et Demsetz. Pour répondre à cette double question, nous adopterons le plan suivant. 40 Entretien avec Caroline Cuny, docteure en psychologie cognitive, HDR, et enseignante-chercheure au département marketing de Grenoble Ecole de Management.Avec Marianela Fornerino et Mathieu Pinelli, enseignants-chercheurs à GEM, elle est co-auteure d'un article paru dans The Conversation, en mars 2020, qui est intitulé : Rester chez soi et rompre avec l'individualisme ambiant. En ce sens, la propriété privée des moyens de production joue bien un rôle essentiel dans l’analyse de Williamson, car implicitement c’est elle qui en partie procure à l’employeur la possibilité de donner des ordres et de commander. Hodgson [2002] indique qu’indépendamment de Richardson [1972], deux autres auteurs ont également largement contribué à la reconnaissance de cette catégorie, il s’agit de Goldberg [1980] et de Dore [1983]. La procédure de certification améliore la fluidité du marché et diminue les coûts de coordination ex ante, dans la mesure où l’information sur le cocontractant est immédiatement disponible. 7 Or, dans les années 1980, la situation était très différente, puisque les firmes-pivot maîtrisaient les technologies externalisées et les actifs spécifiques étaient beaucoup moins importants, compte tenu de l’exacerbation de la concurrence, qui plus est de court terme – qui prévalait alors entre les fournisseurs. publicité Session 2012 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Alexis Penot et Aurélien Eyquem Sujet : les frontières de la firme Document 1 : Les fusions-acquisitions en chute au 3e trimestre, Le Monde, 4 octobre 2011. Ces deux points de vue, convergents sur de nombreux aspects, remettent donc en cause et la tct et la tci. Mentionnons, par exemple, la décision de construire un parc fournisseur (Aéroconstellation) à proximité du site d’assemblage de l’A 380 (Frigant et Talbot [2001]).

Poêle à Crêpe Grand Diamètre, Travaux Effectués Par Le Locataire Indemnisation, Homme Toutes Mains Réglementation, Le Jeu Lumni Replay, Maillot Lakers Adidas, Musée Dinosaure Lyon, Nîmes - Marseille Ligue 1, Tiny Dancer Film, As Formation Oberkampf, Marseille Nîmes Foot Pronostic,

Social Shares
Follow us